istock tmoignages 3

Orientation
1 | Accueillir le marin dans la profession ou dans l’activité

«  Au sein de mon lycée, j’ai participé à une réunion du SSM sur l’entrée dans la vie active, pour mieux connaître mon futur secteur d’activité.

Un marin pêcheur était présent et nous a présenté les raisons pour lesquelles il avait choisi ce métier.

Nous avons pu parler avec lui, lui poser des questions, c’était une intervention très concrète qui change des réunions habituelles. »
Baptiste L.

Orientation 2 | Faciliter l’équilibre entre vie professionnelle et vie familiale, accompagner les changements

« Je suis marin au commerce et j’ai rencontré un assistant de service social du SSM lors d’une permanence à bord du navire sur lequel je travaille.

Père d’un enfant malade, je devais trouver une solution pour être présent à la maison et soutenir mon épouse, seule à gérer la situation au quotidien en raison de mes embarquements.

Nous avons des revenus modestes et percevons les allocations familiales.

Le SSM a évalué notre situation et a demandé un aide au projet social et familial. Grâce à cette démarche, l’aide demandée nous a été accordée. »
Martin D.


« Conchyliculteur, je viens d’embaucher un jeune. Il me pose des questions sur la protection sociale des marins, le salaire forfaitaire, l’aide au logement... Je l'ai orienté vers le SSM, il peut désormais obtenir des réponses claires et commencer ses démarches."
Olivier E.


« Marin pêcheur, je vivais de plus en plus mal le fait de devoir quitter ma famille pour partir en mer, en laissant mon épouse gérer les relations conflictuelles avec notre fils aîné en décrochage scolaire.

A cause de cette situation, j’éprouvais des difficultés à me concentrer et à trouver le sommeil, l’exercice de mon travail devenait encore plus dangereux avec un risque d’accident.

Mon épouse et moi avons décidé de solliciter le SSM. L’assistante de service social nous a orienté vers un dispositif d’accompagnement proposé par le service social départemental. Grâce à cette démarche, les services de l’aide à l’enfance nous ont aidé à trouver des solutions.
Cela nous a permis d’obtenir un soutien et d’envisager l’avenir plus sereinement. »
Franck T.

Orientation 3 | Préparer le départ à la retraite et prévenir le « bien-vieillir »

«  Âgé de 76 ans, mon père est retraité de la marine marchande et en situation de handicap, il se déplace en fauteuil roulant.

Il dispose de faibles ressources et sa maison n’est plus adaptée, la chambre et la salle de bain se situent à l’étage et le monte-escalier actuellement en panne n’est pas réparable.

Face à ce problème, nous avons fait appel à une assistante de service social du SSM située à proximité du domicile de mon père.

Celle-ci nous a aidé à effectuer de nombreuses démarches : demande de prestation de compensation du handicap, demande d’allocation personnalisée à l’autonomie, demande de téléalarme…

Ayant quitté ma région d’origine, l’assistante de service social me tient informée de l’avancement de la situation par e-mail ainsi que par téléphone. »
Aurélie C.